Daniel Balavoine
 
Daniel Balavoine
 
Daniel Balavoine
 
Daniel Balavoine
 
Daniel Balavoine
 
Daniel Balavoine
 
 
 
Association
 
Biographie
 
Discographie
 
Bibo Quiz
 
C'est un voyou
 
Hommages
 
Aziza
 
Le Chanteur
 
Inoubliable
 
Face à Face
 
Forum
 
Paroles
  Photos  
Presse
  Sauver l'Amour  
Télévision
 
 
par Gilles Verlant et J. Christophe Pasquier--Trotot Crédits : Disques Barclay (Universal Music),
Institut National de l'Audiovisuel
 


Eddie Barclay invite Daniel à diner, après l'écoute de cette chanson, et il lui dit "on l'a fait contractuellement, mais tu en vendra trois comme les deux autres, alors après, ciao. Et si jamais tu en vends cent mille, là, Daniel, je te taille une pipe.

"Un an plus tard, Barclay vient le voir à l'Olympia et Daniel l'accueille en robe de chambre dans sa loge. Il ouvre le peignoir et lui dit: "Alors, Eddie, cette petite pipe ?".

Propos de Phiilippe Constantin, extrait du livre "Balavoine" de Gilles Verlant.

Sur cette chanson non autobiographique, Daniel Balavoine dira : "Ce que raconte "Le chanteur", c'est ce que pensent tous les jeunes qui se lancent dans cette carrière. On ne s'y engage pas sans penser qu'on va y réussir, qu'on va devenir le meilleur..."

Le chanteur que Daniel Balavoine décrit dans cette chanson veut tout avaler, avaler vite mais il ne débouche pas sur le bonheur. Il n'y a pas de calme, pas de paix, pas de moment de tranquilité ni de répit dans cette existence d'affamé que décrit Daniel. De la frénésie, oui. Des instants d'intense satisfaction, oui ! Mais guère rassurants. D'autant que, Balavoine l'affirme, la mort est au bout...

Extrait du livre de Geneviève Beauvarlet.


Photo (1)


Découvrez un article sur Le Chanteur
avec la complicité de Chantal


Télécharger l'extrait vidéo de l'interview lors des
répétitions de Daniel à l'Olympia, TF1, 9/3/1981 :

Format Quick Time (ADSL / Câble uniquement)

INA

J'me présente je m'appelle Henri
J'voudrais bien réussir ma vie
Être aimé
Être beau gagner de l'argent
Pis surtout être intelligent
Mais pour tout ça
Il faudrait que j'bosse à plein temps

J'suis chanteur je chante pour mes copains
J'veux faire des tubes et que ça tourne bien
Tourne bien.
J'veux écrire une chanson dans le vent
Un air chic et entraînant
Pour faire danser dans les soirées
de Monsieur Durand

Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soit nues
Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu
Pour les anciennes de l'école
Devenir une idole
J'veux que toute les nuits
Essoufflées dans leurs lits
Elles trompent leurs maris
Dans leurs rêves maudits

Pis après j'ferai des galas
Mon public se prosternera
Devant moi
Des concerts de cent mille personnes
Où même le tout Paris s'étonne
Et se lève pour prolonger le combat
Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soit nues

Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu

Pis quand j'en aurai assez
De rester leur idole
Je remonterai sur scène
Comme dans les années folles
J'ferai pleurer mes yeux
Je ferai mes adieux
Et pis l'année d'après
Je recommencerai
(Bis)

Je me prostiturai pour la postérité
Les nouvelles de l'école
Diront que j'suis pédé
Que mes yeux puent l'alcool
Que j'fais bien d'arrêter
Brûleront mon auréole
Saliront mon passé
Alors je serais vieux
Et je pourrais crever
Je me chercherai un Dieu
Pour tout me pardonner
J'veux mourir malheureux
Pour ne rien regretter
J'veux mourir malheureux


Visionner la vidéo de la chanson
Le Chanteur (1978)


Photo (2)




Clin d'oeil à Steeve Estatof pour
la chanson Le succès rend con,
extrait de son album A l'envers


 

Pour un vrai hommage à Daniel Balavoine

Signez notre pétition pour la réalisation d'un
documentaire hommage complet à la Télévision

 

Hit-Parade